Le mot du directeur

Manasse

        Nguinambaye Ndoua Manassé

Chaque année depuis 2007, le Festival NdjamVi contribue à la valorisation et à la professionnalisation du potentiel artistique tchadien. Nous avons, au fil du temps réussi à créer un cadre d’émulation qui permet à nos artistes de se frotter aux autres talents venus d’ailleurs sur la même scène ici chez nous. Apres sept année d’expérience, le comité du festival NdjamVi, peut dire sans se tromper et chacun peut le constater : « De nombreux artistes vivant au pays ont les compétences artistiques susceptibles de les internationaliser ». La décentralisation du Festival NdjamVi enclenchée depuis la 6eme édition se poursuit et pour la 8eme édition, c’est la ville de Bongor dans la Région de Mayo-Kebbi Est qui nous accueillera pour la récompense des lauréats dans les beaux jardins de l’Hôtel Moderne de Bongor. Cinq prix au total seront remis pour cette edtition : Prix NdjamVi version « Jeunes Talents », Prix NdjamVi version « Hip Hop », Prix NdjamVi version « Music Arabophone », Prix NdjamVi version « World Music » et Prix spécial « UNICEF ».

Pour la première fois, les partenaires du Festival NdjamVi se retrouveront dans un cadre réservé exclusivement pour leur permettre d’échanger. Cette occasion est pour nous, un moment privilégié de reconnaitre les efforts des uns et des autres, mais surtout de remercier tous les partenaires, les autorités, les sponsors, les medias, et les artistes qui font toujours confiance au Festival NdjamVi. Déjà, le Festival NdjamVi exprime sa gratitude pour le role joué par chaque partenaire : Le Ministère de la Culture, de la jeunesse et des Sports, Castel Beer, Airtel, Unicef, la coopération Française, Safar Assurance, Afrijeux, l’Hôtel Moderne de Bongor, l’Hôtel RDG Palace, la Maison de Culture Baba Moustapha, l’Institut Français du Tchad, la Mairie de Ndjamena, la Région de Mayo-Kebbi Est, la Mairie de Bongor. Puissent ces partenaires trouver ici nos sincères remerciements. Nous osons croire les avoir toujours à nos côtes pour qu’ensemble nous portions haut le flambeau de l’identité culturelle tchadienne.

Bonne fête et très bon festival.

Comité